.Dossier Londres Obscure.1 : Êtres Femme(s).

Ce n’est pas un secret que le Bar Cult témoigne un fort intérêt pour le retour d’une certaine scène post-punk et autres complices ‘néo-goth’ qui font swinguer les clubs de la capitale anglaise depuis de nombreux mois. Voici le premier volet d’un dossier entièrement rédigé par Maéva T. et illustré avec l’agréable permission de Megan Higgins qui, avec un peu de chances (et beaucoup de prières) sera disponible en version téléchargeable donc imprimable…

S’il n’est plus vraiment temps de s’émerveiller à chaque fois que l’on rencontre un être dépourvu de testostérone dans le champ musical, fatalement il était impossible d’ignorer la spécificité des plumes portant collants et talons hauts.

AN EXPERIMENT ON A BIRD IN THE AIR PUMP Voilà un trio qui commence à faire du bruit. Un bruit plus ou moins sous forme de surf minimal , brutal voire noisy soutenu par des qualités vocales indéniables. Bauhaus et les beaux jours du goth ne sont certainement pas loin à l’écoute des répétitions maladives et des paroles tantôt scandées tantôt traînantes. Même quand elles s’exercent à des chansons dont la composition est plus classique (mais tout aussi efficace) comme Saints, elles ont le don de mettre en transe comme seul un rite vaudou pourrait. Le récent The Violets Of Dawn se déroule de manière autant funeste qu’une marche funèbre, et pour cause « My blood runs hot, Your blood runs cold, In hell ». On se mettrait à penser que leur agressivité quasi meurtrière hante mieux que les esprits qu’elles semblent appeler.

IPSO FACTO Quatre dames aux franges aussi nettes et au style vestimentaire aussi travaillé que leurs compositions. L’inquiétante passivité du single (épuisé en vinyle) Harmonise navigue sur les eaux troubles du romantisme noir qui perce à chacun de leurs vers. Entre batterie tribale et orgue minimal, le psychédélique et le post-punk s’entremêlent pour donner des mélodies enchanteresses. Il y a quelque chose de langoureux dans les dissonances délicates que délivrent les Anglaises que même la face B, Balderlash, où les choeurs cessent d’être aériens, révèle pleinement leur flegme si britannique.

THEORITICAL GIRL Ce n’est pas très surprenant d’apprendre que les Ipso Facto ont pu jouer en tant que back up band de la distinguée Amy. Cette dernière a la réputation de savoir mener son public qu’elle soit seule ou accompagnée sur scène. Certainement plus qu’à ses comparses, la comparaison avec les groupes féminins des années 60 semble évidente. Aux pistes pop doucereuses qui ne révèlent son talent de chansonnière qu’aux anglophones, on préfèrera Red Mist ou le single The Hypocrite où les lignes de basse et la batterie mécanique se font le support idéal de sa performance vocale. Qu’importe qu’elle touche à l’acoustique ou à l’électronique, de manière discrète sa musique construit toujours des structures sophistiquées.

+ : THE SHE SET, djing ; SKIPTHEATRE, performance ; EVE BLACK/EVE WHITE, minimal …

Leave Comment

Spam protection by WP Captcha-Free


Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to udp://whois.happyarts.net:8000 (Network is unreachable) in /mnt/154/sda/7/d/lebarcult/wp-content/plugins/wp-shortstat.php on line 137

Warning: stream_set_timeout(): supplied argument is not a valid stream resource in /mnt/154/sda/7/d/lebarcult/wp-content/plugins/wp-shortstat.php on line 138